Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Alimentation acide / alcaline et santé humaine

March 25, 2020

Le pH du sang humain devrait être légèrement alcalin (entre 7,35 et 7,45).

S'il se trouve en-dessous ou au-dessus de cette intervalle, cela peut signifier divers symptômes et maladies.

Un pH inférieur à 7,0 est acide. Un pH supérieur à 7,0 est alcalin (synonyme de basique).

 

L'alimentation est la source principale des acides et des bases qui déterminent l'équilibre ou le déséquilibre acido-basique de l'organisme. Il est donc indispensable de bien connaître les propriétés des aliments, c'est à dire de savoir précisément, pour chacun d'entre eux, s'ils ont un effet acidifiant ou alcalinisant sur nous.

Mais un pH acide peut aussi survenir du stress émotionnel, d'une surcharge toxinique, et/ou de réactions immunitaires. Le corps essaiera de compenser le pH acide en utilisant les minéraux alcalins.

 

Si l'alimentation n'apporte pas assez de minéraux pour compenser, une accumulation d'acides dans les cellules se produira. Un manque d'équilibre acido-basique, qui penche vers l'acidité va :

· Décroître la capacité du corps à absorber les minéraux et les autres nutriments,

· Diminuer la production d'énergie dans les cellules,

· Réduire la capacité de l'organisme à réparer les dégâts cellulaires,

· Abaisser sa capacité à détoxifier les métaux lourds,

· Faire proliférer les cellules de tumeurs,

· Exposer le corps à davantage de fatigue et de maladies.

 

En gros, Un corps acide est un aimant à maladies, et les aliments basiques et acides que vous mangez et buvez produiront à + ou – long terme un impact sur le pH moyen de votre corps.

 

La raison pour laquelle l'acidose est plus fréquente dans notre société moderne est principalement due à une alimentation occidentale typique. Celle-ci contient bien trop de produits d'origine animale et producteurs d'acides (viandes, œufs, produits laitiers) et est trop pauvre en aliments producteurs d'alcalins (comme les légumes frais).

En outre, nous mangeons des aliments transformés qui produisent des acides (comme la farine blanche) et buvons des boissons acidifiantes (comme le café et les boissons gazeuses). Nous utilisons trop de médicaments, qui augmentent l'acidité. Nous employons des édulcorants chimiques artificiels (comme l'aspartame) qui forment énormément d'acides. Une des meilleures choses que nous pouvons faire pour corriger un corps trop acide consiste à assainir notre alimentation et améliorer notre mode de vie.

 

Pour conserver la santé et l'équilibre acido-basique, l'alimentation devrait être composée de 60% d'aliments producteurs d'alcalins et de 40% d'aliments producteurs d'acides. Pour restaurer la santé, l'alimentation devrait se composer de 80% d'aliments formant des alcalins et de 20% d'aliments formant des acides.

 

En général, les aliments producteurs d'alcalins comprennent : la plupart des fruits, les légumes verts, les pois, les haricots, les lentilles, les épices, les herbes et assaisonnements, les graines et noix.

 

En règle générale, les aliments producteurs d'acides sont : les viandes, les poissons, la volaille, les œufs, les céréales et les légumineuses.

 

Un tableau « PRAL » (ou Potential Renal Acid Load ) qui regroupe et classifie les aliments acides / alcalins est téléchargeable en cliquant ICI. Je le mets à disposition de ceux qui "tentent d'ajuster" le pH de leur corps (essayant de restaurer un équilibre acido-basique dans leur organisme). L'échelle du pH va de 0 à 14, avec les nombres inférieurs à 7 qui sont acides (pauvres en oxygène) et les nombres supérieurs à 7 qui sont basiques.

 

A savoir : Le sucre intégral, le maïs, le lait, le fromage blanc égoutté, la crème et le beurre ne sont pas alcalinisants à proprement parler. C'est à dire qu'ils n'alcalinisent pas le terrain si l'on en consomme beaucoup. Mais, pris modérément, ils n'acidifient pas l'organisme non plus.

 

Pour finir, n’oublions pas la phrase de P. V. Marchesseau (un des pères de la naturopathie moderne) " L'aliment n'a aucune valeur en soit, il n'en a une qu'en fonction du tube digestif qui va le recevoir. ".

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter